Engagements

Nicolas Isnard

S’engage / Ne s’engage pas

Durant la campagne des municipales en 2020, nous avions proposé au candidat Nicolas Isnard une liste d’engagements qu’il était prêt, ou non, à mettre en place après sa ré-élection (éventuelle) à la mairie de Salon De Provence. Celui-ci avait bien voulu y répondre. L’Aprovel, sur la base de ces engagements du candidat Nicolas Isnard, aujourd’hui à la tête de la mairie, travaille à ce que les promesses faites soient bien tenues. Voici la liste des 26 engagements proposés par l’Aprovel et pris (ou non) par le désormais Maire de Salon De Provence, Nicolas Isnard.

Lorsque le candidat a formulé une réponse à l’engagement proposé, celle-ci est mentionnée en couleur bleue. 

1. Adopter (ou renouveler) un plan vélo local ambitieux, financé et concerté, dès le début du mandat

Engagement N° 1 : Remettre à jour le plan vélo...

Dès le début du mandat, remettre à jour le plan vélo :

  • En mettant en place un comité de suivi opérationnel se réunissant au minimum trois fois par an,
  • En établissant un budget annuel de 135 000 €.

La Fédération des Usagers de la Bicyclette recommande d’allouer entre 10 et 25 € par an et par habitant à une politique vélo. Nous proposons dans un premier temps d’allouer 3 € par an et par habitant au plan vélo.

Réponse : Nous mettrons en place un groupe de travail exclusivement dédié à l’environnement et dans lequel nous regrouperons agents municipaux, élus et membres d’associations. Ainsi, les questions relatives au vélo sront largement abordées. 

Engagement N° 2 : Mettre en place un comité vélo...

Désigner un ou une responsable (madame ou monsieur vélo) et mettre en place un comité vélo régulier se réunissant au minimum 3 fois par an.

Il était agréable d’avoir un référent vélo pendant le dernier mandat. Nous proposons de reconduire un interlocateur privilégié. 

Réponse : Plusieurs membres de notre équipe travailleront sur les questions environnementales dont le sujet principal sera les modes de transport : multiplication des pistes cyclables pour favoriser le déplacement au sein de notre ville. L’un des enjeux principaux du prochain manat si nous sommes réélus.

2. Développer un réseau cyclable cohérent

Engagement N° 3 : Créer des pistes cyclables...

Créer des pistes cyclables larges, continues et sécurisées, c’est-à-dire séparées physiquement des piétons et des voitures sur les axes à forte circulation. En particulier, les axes :

  • Salon > Lançon,
  • Salon > Lamanon,
  • Salon > Pélissane,
  • Salon > Grans.

Réponse : Nous lancerons un vaste programme de sécurisation de nos pistes et bandes cyclables afin de favoriser la pratique du vélo en ville et en périphérie, tout en prenant en compte le respect de notre environnement.

Engagement N° 4 : Mettre en place des pistes cyclables vers les pôles d'attractivité...

Mettre en place des itinéraires cyclables jalonnés pour relier et rejoindre les pôles d’attractivité. Mettre en place une signalétique pour aiguiller les cyclistes vers les pistes cyclables existantes et qui leur permettent de rejoindre la gare ou les villes voisines (Eyguières en suivant le GR6, Grans > Pélissane,…).

Réponse : la pratique du vélo sera accompagnée grace à une réflexion poussée de notre réseau de pistes cyclables. Ce dernier sera relié aux espaces publiques et aux établissements scolaires. Il sera finalement repensé en cohérence avec les nouvelles voies inter-communales dont celle reliant bientôt Salon De Provence à la Fontaine Mary-Rose.

Engagement N° 5 : Créer des connexions avec les communes voisines...

Créer des connexions entre le réseau cyclable local et celui des communes voisines de Lamanon, Lançon de Provence, Grans et Pelissane.

Les projets ont été proposés, Il s’agit maintenant de les faire aboutir en soutenant la liaison Grans > Salon > Pélissane et la liaison Lamanon > Salon > Lançon par le Canal EDF.

Réponse : Voir réponse à Engagement 4.

3. Construire une ville agréable à vivre pour toutes et tous

Engagement N° 6 : Repenser le plan de circulation...

Repenser le plan de circulation pour supprimer le trafic de transit dans les quartiers résidentiels et le concentrer sur les grands axes. La zone de la Collégiale St Laurent par exemple mérite d’être réétudiée pour éviter les stationnements gênants et la dangerosité des traversées piétonnes.

Le plan de circulation des zones à proximité des écoles peut aussi être repensé de manière à limiter l’exposition des enfants aux véhicules.

Engagement N° 7 : Problèmes des angles morts poids lourds...

Pour lutter contre les accidents imputables au phénomène des angles morts, interdire – dès que la législation le permettra – les poids lourds non équipés de radars avancés de détection de cyclistes et piétons.

Engagement N° 8 : Revoir la place de la voiture dans la ville...

Repenser le plan de circulation en réfléchissant à la place de la voiture dans la ville. Repenser le plan de circulation permet d’augmenter au maximum le linéaire de rues apaisées. Ce processus de hiérarchisation du réseau viaire a pour objectif, à terme, de ne conserver du transit motorisé que sur des axes susceptibles d’accueillir des pistes cyclables de qualité.

Engagement N° 9 : Généraliser la vitesse à 30 km/h...

Généraliser la vitesse de circulation à 30 km/h en modifiant l’aménagement des rues pour rendre cette limitation effective (réduction de la largeur de la chaussée, chicanes, ralentisseurs) et développer des zones de rencontre là où le trafic est très limité. Les zones à 30km/h sont appréciées par les piétons et les cyclistes qui se sentent plus en sécurité! Les nuisances sonores sont aussi limitées, ce qui est appréciable pour les riverains.

Engagement N° 10 : Généraliser le double sens cyclable...

Généraliser les double-sens cyclables, les sas vélo et les cédez-le-passage cycliste aux feux.

Les doubles-sens cyclables sont très appréciés par les cyclistes. Il s’agit de les généraliser de manière à favoriser l’utilisation du vélo en réduisant les distances des trajets .

Engagement N° 11 : Circulation devant les écoles...

Restreindre ou supprimer la circulation devant les écoles aux heures d’entrée et de sortie des classes. Il existe un grand parking à proximité de l’école de Lurian ainsi qu’une voie parallèle permettant une option alternative aux automobilistes. Il serait donc possible de supprimer la circulation devant cette école aux horaires d’entrée et de sortie des classes.

Réponse : La sécurisation des écoles doit être une priorité sans empêcher les parents de déposer leurs enfants facilement.

Engagement N° 12 : Revoir le stationnement...

Mener une réflexion sur la place du stationnement Par exemple, à proximité du MacDonald sur l’allée de Craponne le stationnement devant un bar gêne le passage des bus. Remplacer les deux places de stationnement par une terasse pour le bar avec des bacs à fleurs serait une belle alternative 🙂
De manière générale, la réduction du nombre de places de stationnement les jours de marché démontre que le commerce local fonctionne bien avec un stationnement réduit en ville.

Réponse : Ce type de remarque peut être pris en compte pour améliorer les déplacements partout où cela est possible.

Engagement N° 13 : Etendre le stationnement payant...

Étendre la zone de stationnement payant pour donner un avantage comparatif aux autres modes de déplacement.

4. Actionner tous les leviers nécessaires au développement du vélo

Engagement N° 14 : Offrir du stationnement vélo sécurisé...

Offrir du stationnement vélo sécurisé Poursuivre la création des arceaux au niveau des arrêts de bus (Roy René, cimetière, allées de Craponne) et des établissements publics (écoles, collèges, lycées, piscines…), en profitant du programme Alvéole de la FUB.

Réponse : Nous multiplierons la présence de parc à vélo aux endroits stratégiques et en fonction des retours des utilisateurs. Les écoles,les lycées et les bâtiments publiques seront évidement des lieux prioritaires. 

Engagement N° 15 : Stationnements dans les écoles...

Créer des locaux vélos/trottinettes dans les écoles et les équipements publics.

Réponse : Voir réponse Engagement 14.

Engagement N° 16 : Interdiction stationnement proche passages piétons...

Anticiper l’interdiction du stationnement motorisé à moins de 5 mètres des passages piétons en 2026, en transformant au plus tôt ces places en stationnement vélo.

Les traversées de passages piétons sont dangeureuses à de nombreux endroits (en particulier devant la collégiale Saint-Laurent et sur les allées de Craponne).

Engagement N° 17 : Intégrer dans le PLU l'obligation de locaux vélos...

Intégrer dans le PLU l’obligation de locaux vélos fonctionnels dans les immeubles d’habitation et tertiaires, les ERP, et subventionner la création de locaux vélos dans les copropriétés et dans l’habitat social.

Réponse : Depuis 2007 ceux sont les pétitionnaires responsables de la conformité du chantier. Néanmoins nous nous engageons à renforcer les contrôles.

Engagement N° 18 : Créer une aide achat vélo...

Créer une aide à l’achat d’un vélo pour les particuliers et pour les entrepreneurs locaux (achat de remorque, vélo-cargo, triporteur, VAE, vélos pliants).

Réponse : Nous ne sommes pas contre cette proposition mais nous ne pouvons pas complètement nous y engager sans études budgétaires préalables.

5. Promouvoir une culture vélo

Engagement N° 19 : Favoriser le déploiement de "Savoir rouler à vélo"...

Favoriser le déploiement du programme national “savoir rouler à vélo” dans les écoles primaires, en équipant les écoles de stationnement vélo grâce au programme Alvéole. Le stationnement sera ainsi pris en charge à 60% et la sensibilisation à 100%.

Réponse : Nous nous engageons à équiper de stationnements vélos et ce de manière prioritaire, les établissements scolaires.

Engagement N° 20 : Créer des pistes cyclables d'apprentissage...

Créer des pistes cyclables d’apprentissage ouvertes à toutes et tous pour permettre l’apprentissage du vélo.


La voie verte le long du canal EDF se prêterait bien à cet apprentissage puisqu’elle serait située à proximité des écoles.

Engagement N° 21 : Donner l'exemple en faisant du vélo...

Donner l’exemple : en tant que maire et élu·e·s, effectuer un maximum de déplacements à vélo.

Engagement N° 22 : Investir dans des vélos-cargo...

Équiper les services municipaux de vélos-cargo pour réaliser une partie des livraisons municipales à vélo (repas à domicile, approvisionnement des écoles, entretien des espaces verts, police municipale).

Engagement N° 23 : Proposer le forfait mobilité durable (IKV)...

Proposer le forfait mobilité durable (anciennement IKV : indemnité kilométrique vélo) aux agents municipaux.

Réponse : Nous ne sommes pas contre cette proposition mais nous ne pouvons pas complètement nous y engager sans études budgétaires préalables.

Engagement N° 24 : Créer une "Journée sans voiture"...

Créer une “journée sans voiture”. Un dimanche par mois, proposer une journée sans voiture.

Réponse : Nous envisageons pour le moment un ou plusieurs samedis dans l’année sans voiture organisé de manière simultanée avec un évènement festif de la ville.

Engagement N° 25 : Créer une "Fête du vélo" tous les 3 juin...

Créer une “fête du vélo”. Se greffer sur la journée mondiale du vélo qui a lieu le 3 Juin, tous les ans !

Réponse : Pourquoi pas !

Engagement N° 26 : Lutter contre le stationnement illicite...

Réprimer systématiquement le stationnement illicite sur trottoir et/ou aménagement cyclable.

Association Aprovel

Maison de la Vie Associative

55 Rue André Marie Ampère

13300 Salon-de-Provence

Atelier Réparation

Jardin Magique

63, Boulevard Frédéric Mistral

13300 Salon-de-Provence

Nous contacter